Disséminations

Dissémination « Une page par jour » : les contributions

Le thème de ce mois d’octobre était le journal, intime ou non – le sujet en ayant fait tiquer certains, ce que j’approuve pleinement, puisque ce choix « d’évidence » (les blogs sont au départ tout bêtement de tels journaux) ne me semblait pas, à moi non plus, aller nécessairement de soi.

10 contributions en offrent un aperçu très varié, portant trace des goûts de chacun, du plus typique au plus hors normes. Voici réunie la liste de ces univers croisés.

  • C’est un journal : Lionel André ouvre « une parenthèse de temps sur ce qui pourrait être un voyage mais se révèle être un séjour » et nous invite sous la yourte de Fred Griot, dans les Causses. Le temps est à la pluie.
  • Journal Böserbach : Antoine Bréa nous déniche le journal de Charles Böserbach, un auteur louche : identité fictive et odieusement pornographique. « C’est surréaliste, c’est naturaliste, c’est comico-sadien, c’est souvent bourré de calembours idiots. »
  • Contretemps et contrepied : Serge Bonnery  feint de maltraiter la consigne pour nous plonger dans le (dense) journal d’Arnaud Maïsetti puis nous entraîner dans la pensée-promenade de Jean-Paul Galibert.
  • Route nationale : Pierre Cendrin nous fait poursuivre la balade dans le sillage de Christophe Grossi, pour partager les échos d’une journée saisie à travers des bribes de phrases et de pensées.
  • Signe des temps : Gregory Hosteins, qui nous rejoint avec cette belle contribution,  récolte sur Scriptopolis les signes du quotidien et tente de voir ce qu’ils deviennent pour l’écrivain diariste, « une façon de faire entendre le jour sous le jour, la radieuse mémoire ».
  • Journal d’une pauvre, pauvre jeune fille ! La Revue des ressources (Robin Hunziger) partage le savoureux journal de Catherine Pozzi, qui se désole ou se félicite, s’amuse et réfléchit, et se sent en tout cas bien seule…
  • Cabane d’hiver et autres notes sur le Larzac : Laurent Margantin également offre l’hospitalité à Fred Griot, aux prises avec les soucis du quotidien dans une yourte – très particuliers ! Et en profite pour revisiter ses propres souvenirs du Larzac.
  • Journal intime en ligne (!)  Maestitia (Myriam OH), qui « officialise » ainsi sa participation, plonge allègrement au cœur du sujet et nous ramène Jérôme Attal, soumis au feu de ses questions, et de nombreux extraits de son journal. C’est drôle et enlevé.
  • L’illusion d’y être : C’est dans l’univers personnel de Guillaume Vissac que je suis entrée – sans effraction, la fiction se chargeant bien assez elle-même de faire irruption dans son quotidien.
  • Le blog qui écrivait tout seul :  Renaud Schaffhauser choisit, évidemment, la date du 25 octobre pour organiser notre parcours. Détour par La Feuille d’Avis de Lausanne (1913), éphéméride (naissance de Picasso), puis il emboîte le pas à Olivier Hodasava dans son odyssée google street view et regarde le jour qui passe chez Anna Jouy.

Merci à tous ceux qui ont relayé nos billets et leurs textes !

Illustration d’accueil: J. de Clerq, 1860

Advertisements

Une réflexion sur “Dissémination « Une page par jour » : les contributions

  1. Pingback: Comment je construis ma maison numérique | L'épervier incassable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s